Les étoiles de Saint-Germain-des-Prés

Le week-end dernier, je me promenais le long du boulevard Saint-Germain. Les grands hôtels aristocratiques décrits par Proust dans « Le côté de Guermantes » couchaient leurs ombres étirées sur les pavés du faubourg, et à quelques pas de là, les caves qui avaient vibré sous les notes endiablées de Boris Vian demeuraient frileusement muettes.

Lire la suite