A l’occasion des Journées Nationales de la Céramique, la ville de Soissons dans l’Aisne (02) a accueilli sept céramistes professionnels exerçant leur passion dans leurs ateliers aux quatre coins du département. Un évènement offrant à ces artistes et artisans d’art un formidable prétexte pour se faire connaître et agrandir ainsi leur cercle d’amateurs.


affiche-jnc-soissons

img_4276-copie

Marc Albert – Collection Iliade / Crédits : Agathe Mathaut

 

Premier temps fort du weekend le samedi avec une exposition collective ayant pour décor un imposant et impressionnant hôtel particulier, bien connu et admiré des Soissonnais, place du Cloître, au pied de la Cathédrale. Les exposants ont eu l’opportunité de présenter un florilège de leurs créations mais aussi de créer conjointement une mise en scène autour du thème du banquet. Une grande tablée dressée avec la vaisselle créée par les uns et les autres trônait au centre de la salle à manger. L’ensemble était surmonté et mis en lumière par une suspension très aérienne et organique, imaginée et réalisée par Marc Albert, telle de la « dentelle de porcelaine ».

Cette mise en bouche a rencontré un franc succès. Les convives ou simples curieux sont venus en nombre. Elle a annoncé le second temps fort de ce weekend dédié à la céramique : le dimanche, les artistes ont ouvert leurs ateliers aux visiteurs gourmands qui en redemandaient, avides de découvrir l’univers des créateurs rencontrés la veille.

Dans l’atelier de Marc Albert

fullsizerender
Marc Albert, Collection Illuminée / Crédits : Agathe Mathaut

C’est non loin de Soissons, dans un petit village du bout du monde que Marc Albert a choisi de nicher son nouvel atelier en 2005. Auparavant implanté en région parisienne, il a trouvé en terres picardes le calme et la sérénité nécessaires à sa création. Pour rompre avec son passé de danseur, il a choisi de ne pas signer de son nom et de créer sa propre griffe : « iii ». Trois « i » trouvés à l’origine devant l’enseigne d’une librairie dont le lettrage avait suscité son intérêt, puis trois « i » pour l’infini, trois « i » comme la signature du bout des doigts d’un indien analphabète.

Il crée des pièces utiles, comme de la vaisselle, un jeu de 4.21 ou des luminaires, mais aussi des sculptures d’après modèle vivant. Ses créations portent sa griffe « iii », dans leurs chairs mais aussi dans leurs noms : les cafetières recouvertes de tricot Iliade, les coupes, photophores et luminaires en dentelle de porcelaine Incise, la série des verres et autres pots à l’intérieur émaillé de couleur céladon
Incorrigible parce que leur forme n’est jamais régulière, les vases et pots Inscrite ornés d’une calligraphie répondant à son besoin d’écriture, et tant d’autres encore.

img_4275-copie

Marc Albert – Collection Catherine / Crédits : Agathe Mathaut

 

Au coeur de son atelier baigné de lumière, Marc Albert travaille le grès et la porcelaine.  Il joue avec la transparence et la translucidité de la porcelaine. Les sculptures en porcelaine blanche, suspendues à des armatures métalliques, impriment leurs ombres noires sur les murs, évoquant une dentelle, une calligraphie ou des ramifications organiques. Ces bustes et dos féminins sont marqués par le mouvement, mémoire probable de son passé de danseur, et portent encore l’empreinte du désir.

L’une de ces sculptures a été exposée lors du Salon Révélations, la Biennale internationale des métiers d’art et de la création, qui s’est tenu en 2015 au Grand Palais. Marc Albert y sera présent à nouveau pour la future édition qui se tiendra du 3 au 8 mai 2017 sous la voûte de la nef du Grand Palais où la lumière, transperçant la verrière, viendra à nouveau sublimer ses créations.


Marc Albert

4 rue de la Joliette 02290 TARTIERS

Tél. +33 (0)3 23 59 10 07

Email iiimarcalbert@free.fr

Site internet iiiceramique.com

Journées Nationales de la Céramique

Partout en France et à Soissons, 15 et 16 octobre 2016


Agathe Mathaut