L’exposition MMM de la Cité de la musique fait se rencontrer, du 4 Octobre 2016 au 29 Janvier 2017, le musicien français M et le photographe britannique Martin Parr, pour une déambulation synesthésique dans l’univers très caractéristique des deux artistes.

mmm-affiche-exposition
Affiche de l’exposition – © DR 

Le projet est né en 2015, à l’occasion d’une commande des Rencontres d’Arles, faisant dialoguer les photographies de Martin Parr et la musique de M, qui a élaboré un ensemble musical spécialement dédié à cette exposition.

La réflexion autour du travail de Martin Parr est rétrospective et thématique, dévoilant plus de 500 photographies de son œuvre, depuis ses clichés de jeunesse en noir et blanc, dans la campagne irlandaise, jusqu’à ses plus récentes photographies, aux coloris saturés. Chaque espace visuel et sonore met en lumière un thème illustré par le photographe (chapeaux, animaux…) sous des formes diversifiées, rendant le parcours plus ludique et original. Les photographies sont tantôt compilées et projetées sous la forme d’un diaporama, tantôt tirées, encadrées ou agrandies, rendant bien compte de l’évolution de l’œuvre prolixe du photographe. On découvre alors, et non sans émotion, la tendresse qui habitait le regard de l’artiste, avant qu’il ne s’adonne à un cynisme malaisant à la limite de la misanthropie ; ou à ce qui apparait comme tel, du fait des choix de la direction artistique.

dsc_5983
Matthieu Chedid et Martin Parr aux Rencontres d’Arles en 2015 – © L’Œil Derrière le Miroir • Photographie

A chaque ilot photographique est donc associé un thème musical composé par M, isolant un instrument par espace. L’identification des divers instruments est permise par la projection lumineuse de leur nom sur les cimaises noires des salles (guitare, voix,…). Compilées, ces différentes compositions forment sans doute un morceau complet et riche, qui n’est néanmoins pas donné au spectateur d’entendre. A l’instar des thématiques visuelles du photographe, les ritournelles instrumentales de M pourraient donner à percevoir la singularité de son univers musical. Pourtant, la relative isolation phonique des compositions laisse le musicien amateur relativement perplexe, puisqu’il ne pourra ni totalement isoler chaque voix instrumentale, pour la faire dialoguer avec les images, ni retrouver la globalité du morceau, à défaut de réunion des extraits. Malheureusement, on peine donc à identifier la photographie sonore : le cadrage instrumental est bon mais la mise au point musicale n’est pas orchestrée ! Un comble pour une exposition présentée par la Cité de la musique.

Quoi qu’un peu minimaliste, la scénographie de l’exposition est pensée pour permettre une déambulation fluide et agréable, que la douceur de l’éclairage rend d’autant plus confortable. On regrettera néanmoins la présence d’un unique cartel explicatif, qui n’explicite malheureusement pas les réflexions ou la dynamique de collaboration des deux artistes. Ainsi, une fois l’espace exploré, le processus créatif reste nébuleux, ne dissipant toujours pas le scepticisme initial tenant au rapprochement de ces deux artistes « stars » ; un rapprochement formel mais sans fond.


MMM – Matthieu Chedid rencontre Martin Parr

Du 4 octobre 2016 au 29 Janvier 2017

Au Musée de la musique (Cité de la Musique)


Anne Laurens