Présentation des intervenants de la promotion 2016/2017 :

Mme Sabine Berger

sabineFormée en Histoire de l’art et Archéologie du Moyen Age à l’Université Paris IV-Sorbonne, Sabine Berger est à présent Maître de conférences en Histoire de l’art médiéval au sein de l’U.F.R. d’Art et Archéologie de ce même établissement et rattachée au Centre André Chastel-U.M.R. 8150 (Laboratoire de recherche en Histoire de l’art).

Sa thèse de doctorat, soutenue en 2012, a porté sur l’action édilitaire et artistique de l’entourage politique des derniers Capétiens directs, de 1270 à 1328. Ce travail a consisté en un recensement et une interprétation des édifices et des œuvres accomplis à l’initiative des conseillers royaux, dont les pratiques mécénales et le comportement culturel ont été précisés. Par le recours conjoint aux sources monumentales, archivistiques, textuelles et iconographiques, une première typologie a pu être établie. L’étude des commandes architecturales et artistiques des serviteurs du roi de France a plus particulièrement impliqué une confrontation de celles-ci avec les réalisations royales contemporaines afin de saisir les motivations de ce milieu émergent et de déterminer l’impact de l’action de ces hommes sur la construction et les arts dans la première moitié du XIVe siècle.

De 2005 à 2012, elle a eu l’opportunité d’enseigner l’histoire de l’art et de l’architecture du Moyen Age à l’université, comme allocataire-monitrice (2005-2008) puis A.T.E.R. (2010-2011) à l’Université Paris IV-Sorbonne, en tant qu’A.T.E.R. (2008-2009) puis chargée de cours et tutrice (2009-2010) à l’Université François-Rabelais de Tours mais également comme chargée de cours à l’Université de Picardie.

Elle enseigne depuis septembre 2013 – en Licence comme en Master – l’art et l’architecture européens des VIIIe-XVe siècles de même que l’apport des nouvelles technologies pour l’étude de l’art et du patrimoine du Moyen Age occidental. Elle est en outre intervenante en Licence “Archéologie et histoire de l’art” et dans le Master pro. “History of art and museum studies” (Paris Sorbonne University in Abu Dhabi).

Elle assure également actuellement la direction du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, conjointement avec M. Pfister, et dispense le cours de Fondamentaux de l'Histoire de l'art au sein de ce même master.

Elle est l'auteur de nombreuses études en Histoire de l'art au titre desquelles nous pouvons citer « Artistes et maîtres d’œuvre au service des conseillers royaux dans la France des années 1300 » (communication dans le cadre du colloque international Aux origines de l’artiste dans l’Europe médiévale et moderne (1300‐1600). Artistes à la ville et artistes à la Cour (statuts, compétences et conditions de l’exercice des métiers artistiques), organisé par l’université de Trèves et le Centre André Chastel, dir. Dagmar Eichberger et Philippe Lorentz, 19-21 juin 2014, Paris, INHA) ; ou encore plus récemment, « Diffusion des formes artistiques : les "styles" 1200, 1300, 1400 » (Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe [en ligne], Labex EHNE, 2016).

Sources :
Linkedin
Centre Chastel - Paris I Sorbonne
Photo : Sabine Berger

 

M. Nicolas Binctin

scanNicolas Binctin, agrégé des facultés de droit, est professeur à l’Université de Poitiers où il enseigne le droit des affaires et le droit de la propriété intellectuelle et codirige le M2 profession Droit de la recherche et Valorisation. Il assure des enseignements en droit de la propriété intellectuelle pour les universités Paris II et Paris XII. Il est membre du Cecoji.

Il a soutenu en 2005 une thèse ayant pour titre Le capital intellectuel, publiée en chez Litec, collection Bibliothèque de droit de l’entreprise, en 2007. Ce travail aborde l’exploitation des biens intellectuels par la technique de l’apport en nature en société, en détaillant l’articulation entre les contraintes du droit des sociétés et celles des propriétés intellectuelles.

Il a publié en 2014 chez LGDJ la troisième édition d’un manuel de droit de la propriété intellectuelle. Parmi ses publications récentes, on peut citer « Le droit moral en France », Les cahiers de la propriété intellectuelle, éd. Yvon Blais 2013, Montréal - Canada, vol. 25, p. 303, « Le statut juridique des informations non appropriées », Legicom n° 49, p. 29 ; Légipresse, n° 302 p. 82 ; « La libre circulation des œuvres ou l’inefficacité du protectionnisme », Juris Art etc. 2014, n° 14, p. 23 ; « Logiciel libre et Creative Commons – Approche française », Revue Internationale de droit comparée, n° 2, p. 471 ; « Le régime de protection sociale des auteurs », CCE 2014, Etude 9 ; Le statut social de l’auteur en France RIDA,2011, n° 228, p.5 ; « La traduction contractuelle des modèles économiques d'exploitation des œuvres », Les cahiers de la propriété intellectuelle, éd. Yvon Blais, Montréal – Canada, vol. 26, n° 2, p. 321.

Il dispense le cours de Propriété intellectuelle et oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Linkedin
Affiches parisiennes
Photo : Linkedin

Mme Delphine Brochand

attachment-1-1Passionnée d’art depuis l’enfance, Delphine Brochand s’est naturellement tournée vers des études d’Histoire de l’art suivies à Paris et à Londres. Elle intervient sur le marché de l’art depuis plus de 15 ans, période pendant laquelle elle a occupé différents postes auprès des principaux acteurs du marché : commissaires-priseurs, galeries, établissements publics.
Elle a dirigé le département Art d’un important établissement financier qui deviendra son premier client lorsqu’elle crée Fin'Art Consulting en 2009.
Régulièrement citée dans la presse pour son savoir-faire et son expérience dans le domaine de l’Investissement en Art et la Gestion de Patrimoine Artistique, Mme Brochand intervient également en tant que chargée de cours au sein d’écoles de commerce (Master Art et Gestion de Patrimoine à l’ESG, conférence Art et Finance à l’ESSEC) ou en tant que tuteur de mémoire (HEC).
Elle dispense le cours de Gestion du patrimoine artistique au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Fin'Art Consulting
Linkedin
Interview de Delphine Brochand réalisée par Alison Gueroux de la promotion 2015/2016.

M. Jean-Luc Boyer

(En cours)

Il dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

M. Jean-François Canat

img_1504160649-2Avocat au barreau de Paris et du Qatar, Jean-François Canat est spécialisé en droit économique, droit commercial, droit des relations internationales et droit du marché de l’art. Il est associé et cofondateur du Cabinet UGGC Avocats.
Administrateur de l’Institut Art et Droit, il est aussi membre de l’International Bar Association (IBA), Comité Art et Biens Culturels dont il a été le Président.
Conseiller du Commerce Extérieur de la France, il est également expert à l’Institut Français d’Experts Juridiques Internationaux (IFEJI), Membre du Conseil International des Musées et Médiateur auprès du Centre d’Arbitrage et de Médiation de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (WIPO-OMPI).
Il a récemment rédigé le chapitre “France – Cultural Heritage and Art Market – Purchase and Export” de The Art Collecting Legal Handbook (Editions Thomas Reuters, 2013).
Il a également rédigé les livres VII et VIII sur les nouveaux développements du rôle de l’État et des collectivités locales ainsi que sur l’action des personnes privées partenaires des collectivités publiques, dans l’ouvrage  Droit du marché de l’art de François Duret Robert (Éditions Dalloz, 2016/2017).

Il dispense le cours de Droit des ventes d'oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
UGGC Avocats
Institut Art & Droit
Photo : UGGC Avocats

Mme Corinne Chartrelle

(en cours)

Elle dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

M. Philippe Commenges

(en cours)

Il dispense le cours d'Expertise des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Mme Marie Cornu

arton265Docteur en droit, Marie Cornu est entrée en 1995 au centre d’études sur la coopération juridique internationale (CECOJI, laboratoire de l’Université de Poitiers et du CNRS), qu’elle dirige depuis 2004. Elle a créé en 1997 un groupe de recherches sur le droit du patrimoine culturel et naturel, qu’elle a codirigé avec Jérôme Fromageau, vice-doyen de la faculté de Sceaux. Elle co-dirige depuis 2006 un groupe de recherche portant sur le droit du patrimoine culturel et le droit de l’art.

Co-auteur avec I. de Lamberterie, P. Sirinelli et C. Wallaert du Dictionnaire de droit comparé du droit d’auteur et copyright, qui a reçu le prix de l’Académie des Sciences morales et politiques en 2003, ses travaux portent notamment sur le droit du patrimoine et des collections, les restitutions de biens culturels et la lutte contre le trafic illicite mais aussi sur le droit des archives et le droit de la création.

Parmi ses nombreuses publications, on peut également citer : Droit, œuvres d’art et musées. Protection et valorisation des collections (CNRS, 2006) et Le droit culturel des biens. L’intérêt culturel juridiquement protégé (Editions Bruylant, 1997).

Mme Cornu est également directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Elle dispense le cours de Droit public des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Institut des sciences sociales du Politique - CNRS
Commission nationale française pour l'Unesco
Photo : Institut des sciences sociales - CNRS

M. Olivier De Baecque

olivierdebaecqueAprès une licence d'Histoire de l'art et un master en Muséologie à l'Ecole du Louvre, Olivier De Baecque a poursuivi son cursus universitaire avec un DESS (Diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées) de droit communautaire et un LLM (Master of Laws) à l'Université de Columbia à New York.

Après avoir exercé successivement en tant qu'avocat au sein des Cabinets Salans et Veil Jourde La Garanderie, il devient associé du Cabinet Borowsky & De Baecque en 2006.

Il exerce à présent au sein du Cabinet De Baecque Avocats en droit de l’art (pour des galeries, des sociétés de ventes volontaires aux enchères, des artistes ou leurs ayants-droit), et nouvelles technologies (pour des acteurs de l’internet, marchands en ligne, moteurs de recherche, régies publicitaires et fournisseurs de contenus), dans le domaine de la mode, de l’habillement et du design (pour des fabricants de vêtements, de produits de luxe et des designers).

Il a une activité importante en droit des marques (dépôts, audits de portefeuilles et contentieux). Ces activités le conduisent également à traiter de dessins et modèles, de concurrence déloyale, de droit de la publicité, etc. Son activité couvre le contentieux et le conseil. Il a développé une expérience importante dans les contentieux complexes en droit de l’art.

Il est membre de l'Association Art & Droit, ainsi que de l'International Bar Association (IBA) et du Comité scientifique de la revue « Juris Art etc. » éditée par DALLOZ. Il est l'auteur de nombreuses publications, au nombre desquelles on peut citer : "Recent decisions and developments in french art law", in Center for Art Law (2013), ou encore "Vente d'objets d'art : authenticité et contrat", in Juris Art Etc..., n°5 (2013).

Il est par ailleurs responsable du cours de droit du marché de l'art en Master à l'Ecole du Louvre et de la préparation à l'examen de commissaire-priseur dans le cadre de Drouot Formation. Il est également en charge de l'enseignement du droit d'auteur au sein du Master de droit et fiscalité du marché de l'art de l'Université Lyon III.

Il dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Cabinet DE BAECQUE Avocats
Linkedin
Photo : Cabinet DE BAECQUE Avocats

M. Lionel Devic

Lionel Devic est titulaire d’un DEA de Droit des affaires, obtenu en 1997 à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Dès février 1999, il a rejoint DELSOL Avocats. Il est désormais associé au sein du département "Organisations non lucratives", au bureau de Paris.

Il a développé une pratique reconnue en matière de conseil aux organismes à but non lucratif : 
en matière juridique et administrative lors de leur création,
en matière fiscale,
dans le cadre de la réorganisation de leurs activités et de leur patrimoine,
pour la gestion spécifique de leurs éventuelles activités lucratives (sectorisation ou filialisation),
lors de fusions entre organismes à but non lucratif,
en matière de mécénat et parrainage.  
 

Il intervient principalement pour des associations, des fondations, des fonds de dotation, des syndicats professionnels et des congrégations. Passionné par le secteur non lucratif, il est membre fondateur et président d’une fondation reconnue d’utilité publique et directeur de la publication du premier site web gratuit dédié aux fonds de dotation
Il est responsable de la rubrique fiscale de la revue Juris Associations et rédacteur spécialisé de la revue Tourisme & Droit (Editions Juris, Groupe Dalloz). Il a d'ailleurs publié « Fonds de dotation » dans la collection Juri’Guide (Editions Juris, Groupe Dalloz, 2009).

 Il intervient régulièrement comme formateur pour Juris Formation, EFE, IFROSS (Université Lyon 3), Fiducial, Université d’Evry, mais il dispense également le cours de Fondations et mécénat au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : DELSOL Avocats
Photo : Fiscalonline.com

 

M. Arnaud Dubois

arnaud-duboisDiplômé en Histoire de l'art, Marché de l'art et Gestion de patrimoine, Arnaud Dubois a passé plusieurs années au sein de prestigieuses galeries d’art contemporain et sociétés de ventes aux enchères internationales avant de fonder IP Art.

Conseiller en gestion de patrimoine artistique, Arnaud Dubois évolue en relation étroite avec des collectionneurs privés et investisseurs, les institutions publiques et les sociétés du marché de l'art.

Il dispense le cours d'Ingénierie du patrimoine artistique privé au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Linkedin
IP ART

Mme Julie Ducher

photo_11Après une hypokhâgne et une khâgne, option Lettres Classiques, puis un cursus en Histoire Grecque à la Sorbonne en 1996-1998 (licence et maîtrise), Julie Ducher complète cet enseignement par un Premier cycle d’Histoire de l’art à l’Ecole du Louvre entre 1996 et 2000.

Titulaire d’un Capes de Lettres Classiques, elle enseigne en collège entre 1999 et 2004. Revenant à sa passion première, elle présente une maîtrise sur les portraits d’architectes en France au XVIIème et au XVIIIème siècles sous la direction de Daniel Mignot en 2004 à la Sorbonne.

En 2004 elle quitte l’Education Nationale pour travailler avec Vincent Lécuyer avant de rejoindre l’équipe d’Eric Turquin fin 2006 où elle expertise plus particulièrement les tableaux du XIXème siècle tout en cultivant son affinité pour la peinture italienne en général. Elle est membre du SFEP depuis 2014.

Elle dispense le cours d'Expertise des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Cabinet Turquin
Photo : Cabinet Turquin

Mme Aideen Halleman

(En cours)

Elle dispense le cours de Fondations et mécénat au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Mme Corinne Hershkovitch

avocat01Après une Licence d'Histoire et une Maîtrise de Droit privé à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Corinne Hershkovitch a obtenu un DEA de la Propriété Intellectuelle de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas puis le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA).

Avocate, membre du barreau de Paris, elle sera collaboratrice au Cabinet Ornano (Henri Leclerc & Associés), puis Rogers and Wells, avant de créer son propre cabinet en 2009 avec Anne-Sophie Nardon : le Cabinet BORGHESE Associés. Spécialisée en droit de l'art, elle est spécialiste d'une manière générale, du contentieux et du conseil en droit de l'art et traite notamment des dossiers de restitution, de provenance, d'authenticité, de problèmes liés aux exportations d'œuvres d'art et au patrimoine culturel et rédige les différents contrats liés au droit de l'art.

Elle intervient régulièrement à l'Institut National du Patrimoine, à la London School of Economics et dans les conférences sur ces différents sujets.

Elle est membre de l'Association Art et Droit, de l'IBA et de l'UIA.

Elle figure sur les listes des Arbitres et Experts en droit de l'art du Centre de Médiation et d'Arbitrage de l'OMPI et sur la liste des Médiateurs de l'ICOM. Elle est également expert du centre de médiation et d’arbitrage WIPO.

Elle est l'auteur de nombres publications dont la plus fameuse : La restitution des œuvres d'art. Solutions et impasses (Editions Hazan, 2011), un ouvrage co-écrit avec D. Rykner.

Elle dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Borghese Associés
Photo : Borghese Associés

Mme Morwena Joly-Parvex

201210171596Docteur en histoire et Chef du département des archives et des nouvelles technologies de l'image au Palais du Louvre entre 2008 et 2011, Morwena Joly-Parvex est désormais Conservateur du patrimoine au sein du Centre des monuments nationaux, Chef du département de la conservation des collections.

Elle est l’auteur de La Leçon d’anatomie, le corps des artistes de la Renaissance au romantisme (Editions Hazan, 2008). Plus récemment, elle a co-écrit, avec Clotilde Roy, Grégoire Cuny et Céline do Paço, l'article "Les collections équestres du Centre des monuments nationaux : les châteaux de Bouges et de Maisons" pour la revue In Situ, revue des patrimoines (2015).

Elle dispense les cours de Valorisation du patrimoine et d'Expertise des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Linkedin

Photo : LaDepeche.fr

Mme Anne-Constance Launay

Entrepreneur, passionnée par l’art et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en Géographie, Anne-Constance Launay s'est spécialisée sur l’organisation spatiale du marché de l’art et le système complexe des ports-francs. Ses recherches m’ont conduite à analyser la financiarisation du marché de l’art depuis 2010 et ses conséquences sur l’organisation du marché.

Dirigeante et co-fondatrice de Uart.com, start-up dans le domaine de l’innovation et de l’art, elle poursuit ses réflexions et travaux sur la numérisation massive du secteur de l’art, sur la circulation des œuvres et la régulation des échanges.

Elle a lancé conjointement une plateforme communautaire dédiée à l’art qui permet aux amateurs d’art visitant les expositions, fréquentant les vernissages, ventes aux enchères et galeries d’art d’avoir accès à des informations sur la vie artistique et culturelle autour d'eux.

Uart offre également un certain nombre de services additionnels pour les professionnels (galeries et artistes) et entreprises qui souhaitent accroître leur visibilité autour de leurs collections, en France et à l’internationale.

L’ambition de Uart.com est de permettre aux grands publics, aux amateurs d’art et aux collectionneurs d’être mieux informés pour vivre leur passion sans passer à côté d’une découverte intéressante et d’avoir plus de visibilité et de lisibilité sur le monde de l’art.

Conférencière à titre personnelle, elle intervient également de manière ponctuelle ou régulière dans des Ecoles ou Universités sur des questions liées à la circulation des oeuvres d’art, à la géopolitique du marché de l’art ou encore relatives à l’évolution du secteur vers le numérique (nouvelles technologies, La blockchain dans l’art, développements de startup).

Elle dispense le cours de Fiscalité des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Blog d'Anne-Constance Launay
UART.com
Photo : Blog d'Anne-Constance Launay

M. Laurent Le Bon

img_1505-240x300Né en 1969, diplômé de Sciences Po Paris, de l’École du Louvre et de l’École nationale du patrimoine, Laurent Le Bon a été en charge de la commande publique à la Délégation aux arts plastiques du ministère de la Culture puis, de 2000 à 2010, conservateur au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou. Il a été commissaire d’une cinquantaine d’expositions et l’auteur des ouvrages afférents, notamment « Dada » au Centre Pompidou et « Jeff Koons Versailles » au château de Versailles.

Conservateur général du patrimoine, il a été, de 2008 à juin 2014, directeur du Centre Pompidou-Metz, où il a assuré le commissariat de l’exposition inaugurale, « Chefs-d’œuvre ? » en 2010, et de l’exposition « 1917 » en 2012.

Il a assuré la direction artistique de Nuit Blanche qui s’est tenue à Paris le 6 octobre 2012.

Il enseigne à l’École du Louvre et à Sciences Po Paris. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, dernièrement « Une autre histoire de l’art », en codirection avec Yves Le Fur et Jean de Loisy, éditions La Martinière.

Il est, depuis juin 2014, Président du Musée Picasso Paris qui a rouvert ses portes au public au mois d’octobre 2014.

Il dispense le cours de Valorisation des musées et des collections au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

La promotion 2015/2016 a eu l'honneur d'être parrainée par M. Laurent Le Bon.

Sources :
France Culture
Musée Picasso de Paris
Photo : Wikipedia

Mme Sandrine Lefranc-Loisel

Sandrine Lefranc Loisel est titulaire de nombreux diplômes universitaires : un DU de Droit et techniques de l 'expertise des œuvres d'art de l'Université Paris II - Panthéon-Assas, un DU en Psychopathologie et Affections Neurologiques de la Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie de Paris, ainsi qu'un DU en Criminalistique et un DU d'expertise en Ecriture et Documents de l'Université de Médecine R.Descartes - Paris V.

Par ailleurs, elle dispose également des diplômes de Graphothérapeute (Feder-H Paris) et Psycho Graphologue (EPG).

Elle est à présent expert près la cour d'appel de Caen et agrée en "Ecritures et Documents" et "Investigations Scientifiques et Techniques", mais également auprès de la cour administrative d'appel de Nantes et des tribunaux administratifs. Elle est enfin expert devant la Cour Pénale Internationale.

Elle est par ailleurs Co Présidente de la Commission Arts, langues, Chiffres et Techniques à la Compagnie des experts près la Cour d’appel et le Tribunal administratif de Caen. Membre du conseil d’administration de la compagnie des experts auprès de la Cour d’appel et le Tribunal administratif de Caen, elle est secrétaire générale de l'Académie Internationale des Experts en Écritures et Documents et vice présidente de la commission des relations extérieures et internationales de la compagnie des experts de justice en criminalistique.

Elle intervient à l'occasion de conférences, pour la Compagnie des experts de justice notamment, mais également dans le cadre de formations universitaires (DU d'Expert judiciaire - Faculté de Droit - Université de Caen).

Elle dispense le cours d'Expertise en signatures au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Site internet de Sandrine Lefranc Loisel
Linkedin
Photo : Linkedin

Mme Astrid Masset

Agrégée d’économie et gestion, Astrid Masset enseigne l’analyse financière, la finance d'entreprise et la fiscalité à l'université Paris 2 Panthéon-Assas.

Elle a co-écrit l'ouvrage Finance avec Etienne G. Harb, Iryna Veryzhenko et Philippe Murat (Editions Dunod) qui met l'accent sur l'acquisition des méthodes et des compétences en proposant des situations concrètes pour introduire les concepts, un cours visuel et illustré par des exemples, des conseils méthodologiques et des éclairages professionnels pour traduire la théorie en pratique, des exercices progressifs et variés.
Elle dispense le cours de Gestion, comptabilité et marketing ainsi que celui d'Initiation à l'entreprenariat au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Mme Laurence Mauger-Vielpeau

23c51f4Formée à la faculté de droit de l'Université de Caen et diplômée d'un doctorat en droit privé, Laurence Mauger-Vielpeau a soutenu sa thèse portant sur Les ventes aux enchères publiques en 1997, sous la direction de Pierre Yves Gautier. Elle a depuis eu l'occasion de continuer à écrire sur le sujet tant à propos des ventes réalisées sur le réseau Internet (" à propos des ventes aux enchères par Internet ", D. 2000, et une note sous le jugement du TGI de Paris, 3 mai 2000, D. 2000, 640) que sur les ventes aux enchères judiciaires dans le cadre d'une collaboration à un code des ventes volontaires et judiciaires de meubles corporels publié par les éditions Le serveur judiciaire.

Professeur de droit privé à l'Université du Havre, elle est co-directrice du Master 2 carrières judiciaires de l'Université du Havre et co-directrice du Master 2 Protection des personnes vulnérables de l'Université de Caen.

Parallèlement, elle est également avocate, spécialisée en droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine.

Elle dispense le cours de Droit des ventes d'oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Linkedin
Photo : Linkedin

Mme Brigitte Maurice-Chabard

maxresdefaultNée à Beaune, Brigitte Maurice-Chabard, historienne de l’art médiéval, diplômée de l’université de Dijon, débute sa carrière au musée de Sens. Appelée à la direction du musée Ochier de Cluny, en 1985, elle prend, quatre ans plus tard, la direction du musée Rolin, du musée lapidaire de du musée Verger-Tarin d’Autun. Elle a été nommée, en 2006, conservateur en chef du Patrimoine, directrice des musées d’Autun.

Au cours des 25 dernières années passées à la direction du musée Rolin où Brigitte Maurice-Chabard a joué un rôle important, avec notamment la signature de la convention avec le musée du Louvre, la conservatrice peut s’enorgueillir de nombreuses manifestations d’envergure, expositions et publications diverses. Ses qualités professionnelles et humaines, reconnues et appréciées de tous, en font une référence dans le milieu de la muséologie au point de lui confier la tête du projet du futur Grand musée Rolin.

Elle est notamment coauteur de L’Abbaye de Cluny (Editions du patrimoine, 2011), un livre d’art exceptionnel dans sa réalisation, paru aux éditions du Patrimoine. Ce quatrième titre de la collection Sensitinéraires, livre d’art pour non-voyants, permet une découverte singulière, du bout des doigts de l’abbaye de Cluny, chef d’œuvre de l’art roman, telle qu’elle était au temps de sa splendeur grâce à des supports tactiles et auditifs, les reconstitutions étant produites sous forme d’images en relief gaufré.
Les deux autres ouvrages collectifs auxquels elle a collaboré, sont Corpus de la sculpture de Cluny (Editions Picard, 2011) sous la direction  de Neil Stratford, qui présente des découvertes de fouilles archéologiques et Révélation : le grand portail d’Autun (Autun, 2011), ouvrage scientifique consacré au tympan de la cathédrale d’Autun.

Elle dispense le cours de Valorisation des musées et des collections au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Ville d'Autun - Musée Rolin
France 3 - Midi en France
Le journal de Saône-et-Loire
Lire en pays autunois
Photo : Extrait Youtube

M. Christophe Monange

1b7a8deAprès des études d'Histoire de l'art et de l'architecture à l'Université Lumière de Lyon et de droit privé à l'Université Jean Moulin de Lyon, Christophe Monange a intégré l'ESMA (European Securities and Markets Authority) au sein de laquelle il a obtenu son diplôme de M2 Gestion de patrimoine, de l'assurance et de l'immobilier, finance et services de gestion financière.

En 2014, il crée et préside Art & Assurances, courtier en assurances spécialisé sur le dommage haut de gamme et notamment les oeuvres d'art à destination des collectionneurs et des professionnels. Parallèlement, il suit la formation de l'EMLYON Business School : MOOC (Massive Open Online Course) Effectuation, Entrepreneuriat.

Il est également chargé d'enseignement au sein de l'Institut des Assurances de Lyon auprès des élèves du Master 2 Droit des assurances, ainsi qu'au sein du Groupe EAC en 1ère et 2ème années du MBA Manager du marché de l'art.

Depuis janvier 2016, il est référent technique Fine art auprès de la société Helvetia Assurances SA.

Il dispense le cours d'Assurance des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Linkedin
Cabinet Art et Assurances
Photo : Linkedin

Mme Anne-Sophie Nardon

avocat02Après des études de propriété intellectuelle à l’Université de Pittsburgh en Pennsylvanie aux Etats-Unis et un Master 1 Etudes anglo-américaines à l’Université Paris X Nanterre, Anne-Sophie Nardon a obtenu un Master 2 Droit privé à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Avocate, membre du barreau de Paris depuis 1992, elle a été collaboratrice au Cabinet Henri Leclerc & Associés avant de créer son propre cabinet en 2009 avec Corinne Hershkovitch : le Cabinet BORGHESE Associés. Elle est spécialisée en droit de l’art.

Elle anime la Commission droit de l’art de l’ACE (Avocats conseils d’entreprises) et intervient dans de nombreux contentieux civils et pénaux pour défendre des artistes ou des héritiers d’artistes.

Elle est membre de l'Association Art et Droit, de l'IBA, de l'UIA et de PAIAM.

Elle est l'auteur de nombreuses publications. Elle a notamment co-écrit Dossier spécial Droit de l'art (ACE, 2014), et "Proposition de clausier" (Actes du colloque La Transmission successorale du droit d'auteur, 2014) co-écrit avec H. Dupin.

Elle dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Cabinet BORGHESE Associés
Linkedin
Photo : Cabinet BORGHESE Associés

Mme Yvonne-Marie Rogez

(En cours)

Elle dispense le cours d'Anglais au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Mme Stéphanie Rosier Ibanez

photoAprès une maîtrise de Droit à l’Université Paris 2 Panthéon Assas, un DEA Droit anglo-saxon à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et un Master Legal-International Business à l’ESCP Europe, Stéphanie Rosier Ibanez a débuté sa carrière chez Naf Naf - Chevignon en tant que International Legal Advisor. Elle a ensuite poursuivi en tant que Legal Advisor auprès de Beaute Prestige International puis au sein de Louis Vuitton Malletier durant plus de 8 ans.

Depuis septembre 2009, elle est directrice juridique au sein de la maison de ventes aux enchères Christie’s.

Parallèlement, elle est également Secrétaire générale du SYMEV, le Syndicat national des maisons de ventes aux enchères volontaires.

Récemment, elle a participé à la Conférence ACAMS à Paris autour de questions clefs pour le marché de l'art : Le marché de l'art est-il un canal pour le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ? Quelle vigilance est appliquée par les acteurs de ce marché ?
L'ACAMS, avec l'aimable participation de LexisNexis Business Information Solutions, proposait pour sa troisième réunion de l'année 2016 dans un grand hôtel parisien, de faire le point en donnant la parole à des experts afin d'éclairer ces mécanismes encore méconnus.

Elle dispense le cours de Droit des ventes d'oeuvres d'art (international, européen et français) au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Linkedin
Photo : Google+

M. Mickaël Szanto

(En cours)

Il dispense le cours d'Histoire du marché de l'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

M. Antoine Tarantino

tarantinoMarchand et expert reconnu, Antoine Tarantino a pourtant suivi initialement une formation militaire, qui l’a conduit à un début de carrière dans la Garde Républicaine . Mais durant toute cette période, ce véritable passionné d’objets anciens ne cessa de collectionner et de s’intéresser au marché de l’art. C’est ainsi qu’en 1989, il abandonne l’uniforme militaire pour travailler en tant que commissaire adjoint d’une exposition à la Mairie du Ve arrondissement intitulée « De Versailles à Paris – Le destin des collections royales ». Suite à cette expérience marquante, il collaborera avec les célèbres marchands Jacques Fisher puis avec Jean-Philippe Mariaud de Serres. C’est donc « sur le terrain » qu’il développa son expertise, principalement en matière d’archéologie et de peinture et dessins italiens du XVIIe siècle, qui lui vaut d’être aujourd’hui reconnu par ses confrères. Il ouvrira en 2007 une galerie dans le IXe arrondissement de Paris.

Le parcours atypique et l’expérience pratique d’Antoine Tarantino font de son enseignement une réelle source d’inspiration pour les étudiants du master, auxquels fut également proposée une visite de la galerie Tarantino, afin d’approcher au plus près des œuvres.

Il dispense le cours d'Expertise des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Linkedin
Galerie Tarantino
L'article du CEJART suite à sa visite à la Galerie Tarantino

 

Mme Agnès Tricoire

21bacf6Formée à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne d’où elle est sortie diplômée d’un DEA Droit de la propriété intellectuelle, et après une Maîtrise de droit privé, mention carrières judiciaires, Droit de la propriété intellectuelle, à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, Agnès Tricoire est devenue avocate en 1989.

Elle a choisi de défendre la création sous toutes ses formes. Connue pour ses interventions dans la presse juridique, et pour le sérieux de la défense judiciaire mise au service de ses clients, elle pratique également le conseil. La création est un point stratégique, voire névralgique, pour ses utilisateurs. Qu'elle l'utilise ou la produise, l'entreprise doit savoir précisément gérer ses obligations à l'égard de la création, car les erreurs peuvent s'avérer fatales.

Elle conseille et défend également les particuliers et les entreprises en droit du travail, en droit de la presse et dans toutes les matières du droit civil.

Son cabinet travaille avec des confrères étrangers et forme un réseau de spécialistes.

Elle enseigne par ailleurs le droit d'auteur, le droit du travail et les libertés fondamentales. Elle est également l’auteur de multiples publications et interventions. On peut citer ses ouvrages les plus récents : Designers : quels sont vos droits ? (Coédition Pyramids et la Cité du design, 2014) qui concerne le droit des designers, tous genres de design confondus, de l’architecture à l’objet, en passant par le graphisme ; Mais également le fameux Petit traité de la liberté de création (Editions la Découverte, 2011).

Elle dispense le cours de Protection pénale des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Agnès Tricoire Avocat
Linkedin
Photo : Linkedin

M. Noé Wagener

noewagener_photoDocteur en droit public, Noé Wagener a soutenu sa thèse sur Les prestations publiques en faveur de la protection du patrimoine culturel, sous la direction de Jérôme Fromageau et Laurent Fonbaustier, à l’Université Paris-Sud en 2014.
Auparavant, il s’était vu gratifier du prix au mérite Veuve Halévy en droit et économie (Chancellerie des Universités de Paris, 2011).

Après avoir été chercheur contractuel au CNRS / Institut des sciences sociales du politique, il est, depuis la rentrée universitaire de 2015, maître de conférences en droit public à l’université Paris-Est Créteil.
Il a également dispensé des cours de droit des archives pour les élèves du Master 2 Histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et des travaux dirigés de droit administratif pour les élèves de 2ème année de Licence de droit de l’Université Paris-Sud. Plus récemment, il est intervenu au sein de l'Ecole nationale des chartes avec MM. Christian Hottin et Didier Touzelin, dans le cadre de la formation continue, pour dispenser l'enseignement du droit du patrimoine culturel.

Il est l’auteur de nombreuses publications parmi lesquelles figurent l’article « Le droit américain des archives : un autre modèle ? » (Pouvoirs. Revue française d’études constitutionnelles et politiques, n° 153, 2015, p. 125-133), et l’article co-écrit avec Mme Marie Cornu, « Quelle conception de la propriété dans la loi du 31 décembre 1913 ? » (in M. Cornu, J. Fromageau, J.-M. Leniaud et V. Négri (dir.), 1913. Genèse d’une loi sur les monuments historiques, Paris, La Documentation française, 2013, p. 215-233).

Il dispense le cours de Droit public des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Sources :
Noé Wagener - Droit, patrimoine et culture
Université Paris 11 - Institut d'études de droit public
Ecole nationale des chartes - Le droit du patrimoine culturel
Photo : Noé Wagener - Droit, patrimoine et culture

Mme Noémie Wansart

img_48701Noémie Wansart est collaboratrice scientifique au Musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon..

Après les deux cycles de l’Ecole du Louvre, elle intègre la régie des œuvres du Château de Versailles en 2005. Avec l’équipe de régisseurs, elle organise et suit les opérations de mouvements d’œuvres. Elle participe au montage des expositions organisées au Château de Versailles, notamment Splendeurs de la cour de Dresde, Centenaire des Amis de Versailles et Louis XIV, l’homme et le roi. Avec la conservation, elle suit les dossiers de prêts d’œuvres et réalise des convoiements en France et à l’étranger. Elle participe à des chantiers de collections, notamment plusieurs chantiers de remeublement des pièces du Château, de réaménagements de réserve et suit les opérations de conservation préventive, comme la veille climatique et les risques biologiques. En tant qu’administratrice « régie des œuvres », elle participe à la mise en place de la nouvelle base informatique de gestion des collections, The Museum System.

En 2013, elle devient collaboratrice scientifique à la Direction du musée national, service administratif-financier, grands projets. En plus de ses missions scientifiques, elle suit les grands chantiers de restauration de l’établissement, comme le Salon d’Apollon ou le Hameau de la Reine. Par ailleurs, elle est coordinatrice du projet du Centre de recherche du Château de Versailles, concernant la conservation préventive dans les demeures historiques.

Elle dispense le cours d'Exposition et régie des oeuvres d'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Château de Versailles - Recherche

Présentation des intervenants des promotions précédentes :

M. Jean-Jacques Aillagon

Aillagon

Jean-Jacques Aillagon est né à Metz le 2 octobre 1946. Il fait ses études à Toulouse puis à Nanterre en Histoire de l’art. De 1973 à 1976, il est enseignant en Corrèze.

Passionné d’art, il quitte l’enseignement et se dirige vers les musées et autres établissements publics culturels où il prend des responsabilités exécutives.

En 1981, il devient sous-directeur de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, puis administrateur du Musée national d’art moderne au Centre Georges Pompidou en 1982, directeur des Affaires Culturelles de la Ville de Paris en 1992, et par la suite président du Centre national d’art et de culture Georges Pompidou de 1996 à 2002.

En mai 2002, il rentre dans le premier gouvernement de Jean-Pierre Raffarin en qualité de ministre de la culture et de la communication. Il marquera son passage au Ministère par la loi de 2003 sur le mécénat et les fondations ainsi que par la création des antennes de deux grands musées parisiens, avec le Centre Pompidou Metz et le Louvre Lens.

En 2004, il devient conseiller de François Pinault, président du groupe Artémis et est élu PDG de la chaîne de télévision TV5 Monde en avril 2005.

Il est ensuite nommé à la présidence de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles de juin 2007 à septembre 2011 puis aux Arts décoratifs en 2013.

Jean-Jacques Aillagon est officier de la Légion d’honneur et dans l’Ordre national du Mérite ainsi que Commandeur des Palmes académiques et des Arts et des Lettres.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Valorisation des musées et des collections, et notamment la valorisation de la collection Pinault, ainsi que le cours de Fondations et mécénat, et notamment la loi de 2003 sur le mécénat.

La promotion 2014/2015 a eu l'honneur d'être parrainée par M. Jean-Jacques Aillagon.

Source : Blog de Jean-Jacques Aillagon
Photo : Twitter

Mme Juliette Armand

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, elle dispensait le cours de Valorisation des musées et des collections.

M. Basile Baudez
M. Fabien Bouglé

fabien-bougle-versailles-famille-avenirCréateur de Saint Eloy Art Wealth Management, Fabien Bouglé est l’un des spécialistes de la gestion de patrimoines artistiques. Juriste de formation, il est titulaire d’un Master Gestion de Patrimoine et d’une licence d’Histoire de l’Art. Après plusieurs années d’expériences au sein d’une banque en tant que responsable du département Œuvres d’Art puis d’une compagnie d’assurance spécialisée dans les objets d’art et de collection, il a acquis une connaissance et un réel savoir-faire pour traiter l’intégralité des questions liées aux patrimoines artistiques au service des particuliers ou des entreprises.

Auteur des livres : Investir dans l’Art, et Guide du collectionneur et de l’amateur d’art, il est régulièrement cité par la presse financière et artistique comme la référence en matière de gestion de patrimoines artistiques. Il a activement participé à la rédaction du Hors Série fiscal de la Gazette de l’Hôtel Drouot. Il est également le créateur du IAD, le premier agenda international de l’Art.

Il rédige également la partie Marché de l’art du guide PATRIMOINE des éditions Francis Lefebvre et anime le dossier « Marché de l’Art » du Dictionnaire Permanent Epargne et produits financiers.

Il intervient en tant que chargé d’enseignement sur le thème de l’art et de la gestion de patrimoines pour de nombreuses formations dont celle de l’ESCP, de Drouot Formation, de l’Université de Rennes, du Master Droit et Fiscalité du Marché de l’Art de l’Université de Lyon III, et du centre de formation à la profession de commissaire-priseur de Paris II. Membre d’associations professionnelles comme Art et Droit, il est régulièrement présent lors de conférences et de colloques organisés sur le thème du Marché de l’Art.

Il rédige également des chroniques pour le magazine financier Agefi-Actif et des articles pour la Gazette de l’Hôtel Drouot.

Il dispense le cours de Fiscalité du marché de l'art au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Source : Blog de Fabien Bouglé
Photo : Monversailles.com

M. Stéphane Castelluccio

(en cours)

M. Jérémie Cerman

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours d'Arts Décoratifs (XVIe siècle - XXIe siècle)

Mme Laure Chevalier

Après un doctorat en histoire et archéologie des mondes anciens (2001, Paris X-Nanterre), une activité d’archéologue de terrain et de chercheur à l’Ecole française d’Athènes (entre 1992 et 2005), puis d’enseignante (histoire de l’art, archéologie grecque et romaine : université de Paris X/Nanterre, université de Nancy II, université de la Rochelle, université de Paris-Sorbonne ; puis en marché de l’archéologie : Drouot formation), Laure Chevalier a créé la société de conseil et d’expertises, AGALMATA, en 2006.

Expert agréé en archéologie classique depuis 2007 (membre de l’Union française des Experts (UFE), spécialiste des lapidaires antiques), elle a eu, en qualité de gérante d’AGALMATA, la direction d’opérations de conservation et l'expertise scientifique d’oeuvres isolées de haute valeur patrimoniale, inédites pour l’essentiel, dans différents domaines de collection de l’art européen, ainsi que deux inventaires de collections privées (l’une étant issue de l’ancienne succession Charles Dufresne (1876 - 1938)). Elle a également en charge, depuis juin 2016, la constitution d’une collection privée, ainsi que la conservation des oeuvres qui la composent.

La diversité des missions exercées depuis plus de 20 ans (fouilles archéologiques, inventaires et rapports d’expertise scientifique, émissions de certificats d’authenticité, suivi et direction d’opérations de restauration, conseil à la transaction et négociations d’achat, direction d’opération d’analyses physico-chimiques), la nature spécifique de quelques oeuvres confiées  ayant le statut d’unicum (absence de référent marché, et de référent musées), à laquelle s’ajoute la variété des domaines d’expertise investis, ont conduit Laure Chevalier à réfléchir aux méthodes d’investigation et d’expertise d’oeuvres d’art, méthodes qu’elle enseigne depuis 10 ans, à l’université de Paris-Sorbonne (L2, L3, séminaires doctoraux), et depuis 2013 à l’université Panthéon-Assas (DU et Master II : techniques d’expertise & droit du marché de l’art).

Source : Laure Chevalier
Photo : Linkedin

Mme Agnès Cousi

Portrait 2.0

Actuellement assistante de direction chez Richard de la Baume Assurances, cabinet de courtage réputé pour son intervention auprès du monde de l’art, Agnès Cousi dispose d’une profonde expérience dans les problématiques juridiques liées au patrimoine de prestige. En effet, après des études en Droit des Assurances et en Histoire de l’Art, son parcours professionnel débute chez Christian de Clarens et fils en 1995. Elle est alors chargée de l’élaboration et de la commercialisation des contrats d’assurances « Grandes Demeures », créés spécialement pour garantir les châteaux et demeures de qualité.

Agnès Cousi va à partir de là se spécialiser dans l’assurance haut de gamme et participera à la publication de plusieurs ouvrages juridiques, en rédigeant notamment le chapitre « L’assurance des objets d’arts », dans L’Art et La loi, par Me Nathalie Tomasini, éd. CEDAT, 1999.

Elle travaillera plus de douze ans chez Hiscox, assureur spécialisé qui intervient dans le domaine des objets d’art et des patrimoines de valeur, où elle occupera de multiples responsabilités, notamment en tant que Souscripteur Senior Art et Clientèle Privée. Elle offrira également ses services par la suite auprès d’Axa Art, autre assureur spécialisé dans l’assurance des objets d’art, avant de rejoindre Richard de la Baume Assurances en 2014.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, elle dispensait le cours d'Assurance des oeuvres d'art et du patrimoine artistique.

Source : Richard de la Baume Assurances
Photo : Linkedin

Mme Danièle Déal

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, elle dispensait le cours de Droit public des oeuvres d'art.

M. Richard De La Baume

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours d'Assurances des oeuvres d'art et du patrimoine artistique.

Mme Isabelle Ewig

En 1991, fraichement diplômée de l’Ecole de Louvre, Isabelle Ewig obtient sa maîtrise en histoire de l’art contemporain à l’Université de Paris-Sorbonne.

Deux ans plus tard, dans le cadre du diplôme d’études approfondies en histoire de l’art contemporain sous la direction de Serge Lemoine, Isabelle Ewig mène ses recherches sur « Kurt Schwitters et la Hollande ». En parallèle elle est assistante des commissaires de la rétrospective et du catalogue Kurt Schwitters à Paris au Musée national d’Art moderne.

En 2000 Isabelle Ewig obtient son doctorat en histoire de l’art contemporain sur « Kurt Schwitters oxymore ou l’art de la contradiction ».

Ces recherches sont à l’origine de publications sur Dada et le constructivisme ; en lien avec le Centre allemand d’histoire de l’art à Paris, elle mène des travaux sur les relations artistiques entre la France et l’Allemagne.

En 2008, elle est commissaire de l’exposition Jean Arp au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg mais aussi membre du jury du Diplôme national supérieur d’arts plastiques de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts.

Elle est à présent maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne (Paris-IV) où elle enseigne l’histoire de l’art contemporain ainsi que l’Histoire des expositions et muséologies. Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, elle dispensait le cours d'Histoire des expositions et muséologies.

Sources:
Centre Chastel - Paris I Sorbonne
Paris-Sorbonne
Photo : Centre Chastel - Paris I Sorbonne

M. Jacques Fingerhut

Jacques Fingerhut est docteur en droit, titulaire d’une maîtrise de philosophie. Après une expérience de dix ans à la direction générale des impôts, il a rejoint les services du Premier Ministre, où il assure aujourd’hui des fonctions d’auditeur.

Ses recherches portent sur l’approche juridique de la notion d’œuvre d’art, l’organisation et le fonctionnement du marché de l’art, le statut des différentes catégories d’opérateurs. Ses centres d’intérêt concernent également les sources de financement de la culture, les mécanismes d’incitation fiscale et le mécénat culturel des particuliers et des entreprises.

Il est chargé d’enseignement à l’Université Panthéon-Assas Paris II – master «Gestion du patrimoine privé et des entreprises », master « droit du marché et patrimoine artistiques » et cycle « L’art et le droit ». Il intervient dans d’autres formations spécialisées, notamment auprès de Drouot Formation et de l'EAC.

Il publie des articles dans des revues juridiques, économiques, artistiques et culturelles et participe également à des colloques. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la fiscalité du marché de l'art (La fiscalité des oeuvres d'art, Paris, Economica, 1995 ; et La fiscalité du marché de l’art, coll. Que sais-je ? Paris, PUF, 1999) et a contribué à des ouvrages collectifs, notamment Enchères mode d’emploi (hors série, La Gazette de l’hôtel Drouot, 2002) et « Le marché de l’art sous l’angle de l’optimisation » dans Lamy optimisation fiscale de l’entreprise (Lamy, 2013).

Il est par ailleurs administrateur de l’Institut Art et Droit.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Fiscalité du marché de l'art.

Sources : Drouot Formation
Photo : Drouot Formation

M. Michel Germain

(en cours)

Mme Marie Guerra

(en cours)

M. Guillaume Kientz

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Valorisation des musées et des collections.

M. Yves Lequette

Yves Lequette est professeur à l’université Panthéon Assas ( Paris II) où il enseigne le droit des obligations et le droit international privé.

Agrégé des facultés de droit, l’essentiel de ses publications et de ses enseignements se rapportent au droit international privé et au droit civil, tout particulièrement au droit des obligations et au droit patrimonial de la famille (Les grands arrêts de la jurisprudence française de droit international privé, en coll. avec B. Ancel, 5e Ed., 2006 ; Les grands arrêts de la jurisprudence civile, en coll. avec F. Terré, 12e Ed., 2007 ; La règle de l'unité de la concession : continuité ou rupture?, Mélanges, Simler, 2006).

Il obtient le titre de docteur en 1973, avec une thèse intitulée Protection familiale et protection étatique des incapables sous la direction de Henri Batiffol et de Phocion Franceskakis.  Réputé pour son approche critique mais non moins pénétrante du droit contemporain, il officie régulièrement dans le cadre de l’Académie de droit international de La Haye.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Droit des ventes d'oeuvres d'art (international, européen et français).

Source : Université Paris II Panthéon-Assas
Photo : Extrait Youtube

Mme Françoise Mardrus

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, elle dispensait le cours de Valorisation des musées et des collections.

M. Jean-Paul Mercier-Baudrier

(en cours)

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Droit public des oeuvres d'art.

M. Igor Montoussé

Montousse

Diplômé de l'Ecole de Louvre en 1996 et d'une licence en droit, Igor Montoussé du Lyon réalise depuis 1999 des inventaires en vue de partage et de vente mais aussi pour assurance, chez Christie's à Londres puis dans un cabinet d'expertise à Paris. Expert généraliste, il est co-fondateur d'Expertissim.

En savoir plus sur Expertissim

M. Bill Pallot

 le 17 février 1964fils d'un antiquaire en Bourgogne, Bill Pallot étudie dabord les Lettres classiques et l'Histoire de l'art à l’Université de Lyon, pour poursuivre dans le domaine de lHistoire de lart à la Sorbonne jusquà l'obtention de son DEA en Histoire de l'art en 1986 (Diplôme des Hautes études Approfondies en Histoire de lart), avec pour sujet « Les Tilliard et les Foliotmenuisiers en sièges aux XVIIème et XVIIIème siècles».

Chargé du département des Meubles et objets dart à la galerie Didier Aaronantiquairedepuis plus de vingt ansconsultant pour des grands collectionneurs privésexpertil aime transmettre sa passion pour le XVIIIe sièclenon seulement à ses clientsmais également dans le cadre dun enseignement quil dispense à la Sorbonne depuis plus de quinze ans.

Il est membre du Syndicat National des Antiquairesmembre du Syndicat Français des Experts Professionnels en Oeuvres d'Art et membre de la Compagnie des Experts en Ameublement près la Cour d'Appel de ParisIl est expert en objets d'art près des Douanes Françaises (Assesseur de la Commission de Conciliation et d'Expertise Douanière). Il est expert près la Cour d'Appel de Paris.

Il est par ailleurs donateur au Département des Objets d'Art du musée du Louvre d'un fauteuilc.1770-1775par N QFoliot (1996Inv OA 11813et d'une chaisec.1785par IBBoulard (2004Inv OA 12134et il est mécène de la restauration d'une suite de 4 ployants d'époque Louis XIV (2001Inv 1972appartenant au musée Jacquemart-André.

L'apport de Bill Pallot à l'histoire du meuble se mesure à l'aune de sa publication sur l'histoire du siège de 1700 au début du style Louis XVI (in "Bill PallotAntiquairepar Roxana AzimiJournal des artsavril 2011). Ayant écrit son premier livre à lâge de 22 ans, « Lart du siège au XVIIIème siècle en France » (éditions ACRGismondi, 1987) puis « Le mobilier du musée du Louvre -sièges et consoles XVIIème et XVIIIème siècles » (éditions Faton, 1993)il est considéré comme l'un des plus éminents experts sur les sièges du siècle des Lumières.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours d'Expertise des oeuvres d'art.

Sources :
Wikipedia
L'affaire des faux Versailles
Photo : Le Figaro

M. Laurent Pfister

 

Pfister

Laurent Pfister, agrégé des Facultés de Droit, est professeur d’histoire du droit.

Lauréat de l’Université de Strasbourg, il a enseigné aux Universités de Saarbrücken, de Paris Descartes, de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Il est professeur invité des Universités de Vienne et de Rome III.

Il est actuellement en poste à l’Université Panthéon-Assas où il assure la présidence du département de droit romain et d’histoire du droit, ainsi que la direction des formations en droit de l’art, notamment le M2 droit du marché et du patrimoine artistiques.

Il est l’auteur de nombreuses études sur l’histoire de la propriété littéraire et artistique. Il a aussi publié une Introduction historique au droit privé dans la collection Que sais-je ? (Paris, PUF, 2004, n° 408). Ses recherches et travaux portent notamment sur l’histoire du droit comparé, l’histoire du droit des biens ou encore du droit des affaires.

M. François de Ricqlès

IMG_1511

François de Ricqlès est né le 9 décembre 1958. En 1988 il effectue un stage auprès de Raymond de Nicolaÿ où il débute sa carrière au sein de l’Etude Couturier-Nicolay avant d’être habilité Commissaire-priseur. Il quitte ensuite la maison, crée son étude et se spécialise autour des ventes d’archéologie, d’art islamique et d’art tribal, domaines dans lesquels il devient rapidement incontournable.

En 2001, il organise la vente de la Collection Hubert Goldet qui établit un record du monde pour une vente d’Art Primitif, la plus grande dispersion d’art africain jamais réalisée à l’époque, qui rapporte 13 700 000 euros.

En 2002, François Pinault lui offre la direction du 9 Avenue Matignon, en tant que vice-président, puis président de Christie’s.

Au sein de Christie’s, il est à l’origine de l’historique « vente du siècle » Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé des 23, 24 et 25 février 2009. La vente spectaculaire, à l’aura mondiale, bat tous les records existants pour une collection mise aux enchères. Le résultat spectaculaire s’élève à 342 000 000 euros.

En 2010, il devient Président de Christie’s France en succédant à François Curiel.

En avril 2012, il organise une nouvelle vente médiatique, celle des livres et dessins de Victor Hugo.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours de Droit des ventes d'oeuvres d'art (international, européen et français), et plus particulièrement la politique commerciale en matière de ventes d’œuvres dans le cadre d’une maison de ventes internationale.

Source : Christie's - Portraits de spécialistes
Photo : Sommeliers-international.com

M. Matthieu Semont

(en cours)

M. Thibaut Wolvesperges

Thibaut Wolvesperges a obtenu sa licence en Histoire de l’art à l’Université de Bruxelles, avant de présenter sa thèse de doctorat consacrée au Mobilier parisien en laque du XVIIIe siècle à l’Université de Paris IV La Sorbonne, thèse qui fut couronnée par le Prix Bruno Pons en janvier 1999.

Expert en œuvres d’art, conférencier, directeur des Cahiers du Mobilier (Galerie Jacques Perrin, Paris), auteur de nombreux articles consacrés aux Arts décoratifs français, Thibault Wolvesperges est notamment un des auteurs des textes du catalogue de la sublime exposition présentée en 2014 au Château de Versailles « 18ème siècle aux sources du design : les chefs d’œuvres mobiliers 1650 – 1790 ».

Fort de 25 ans d’expérience dans le monde de l’art et de l’expertise, et après une quinzaine d'années en tant que Maître de conférences à l'Université Paris - Sorbonne, Thibaut Wolvesperges a ouvert son premier espace en décembre 2015 à Bruxelles : TW Art and Furniture.

Au sein du Master 2 professionnel Droit du marché et du patrimoine artistiques de l'Université Paris 2 - Panthéon Assas, il dispensait le cours d'Arts décoratifs (XVIe siècle -  XXIe siècle).

Sources :
Centre Chastel - Paris I Sorbonne
Wolvesperges.com
Photo: Wolvesperges.com